Développement robotique : Les moteurs

Les moteurs sont les relais essentiels au fonctionnement de tout robot : ils transforment les instructions en mouvements.
Différents types de moteurs existent, et il est judicieux de choisir le moteur en fonction des actions que le robot accomplira.

Les moteurs pas à pas

Moteur pas à pas bipolaire

Moteur pas à pas bipolaire


Ces moteurs transforment les impulsions électriques en mouvements angulaires ; ils sont particulièrement adaptés à des dispositifs nécessitant le contrôle de la position et/ou de la vitesse. On les retrouve notamment dans les systèmes d’imprimantes.

 

Les moto-réducteurs

motoreducteur-modulaire-mfa--917-daLes moto-réducteurs sont des ensembles pré-montés, équipés d’un moteur électrique et d’un réducteur. Ceux-ci sont destinés à modifier le rapport entre la vitesse et le couple : sur l’axe de sortie du moto-réducteur, la vitesse est moins élevée que sur l’axe d’entrée, mais le couple est plus important. L’axe de sortie est généralement décalé par rapport à l’axe du moteur.

 

Les moto-réducteurs planétaires
Moto-réducteur à engrenage planétaire
Les moto-réducteurs à engrenages planétaires conservent l’axe du moteur en axe de sortie.

 

Les moteurs solaires

Moteur pour cellule solaire

Moteur pour cellule solaire

 

 
Les moteurs à énergie solaire sont des moteurs consommant peu. Ils sont élaborés pour être alimentés par cellule solaire.

 

 

 

Les servomoteurs

Les servomoteurs sont des systèmes motorisés atteignant des positions pré-définies. Ils sont assez puissant pour maintenir une position, qui est définie par une valeur d’angle. Les servomoteurs les plus courants vont généralement jusqu’à 120°.

709617a

Publicités

Développement robotique : les principaux accessoires mécaniques

La construction d’un robot est un projet passionnant nécessitant des compétences variées. Alors que la programmation est de plus en plus poussée, et permet aux robots d’accomplir des tâches de plus en plus complexes, la partie mécanique se doit d’assurer la partie concrète : agir et manœuvrer avec perfection.

Voici un tour d’horizon des éléments mécaniques basiques et quasi-indispensables à la construction d’un robot robuste et efficace.

Plaque perforée

Plaque perforée

La partie châssis

Une plaque perforée (voire des bandes perforées) va être l’élément de base sur lequel les composants reposeront. Ce berceau peut être agrémenté de flancs de montage à l’aide de supports et d’entretoises. Des mécanismes pour la mobilité seront supportés par cette plaque : des roulements à billes, des paliers de roulement, des rotules à billes, ou encore des moyeux (partie centrale d’une roue).

 
Pour la transmission

Lot de poulies en plastique

Les transmissions permettent la mise en mouvement des composants (bras, roues, etc.), et fonctionnent via des mécanismes d’engrenage. Différents types de transmission existent. Les plus courants sont :
-Transmission par chaînes : à l’aide de pignons, de chaînes d’entrainement et de roues à chaînes.
-Transmission par courroies : utilisant des poulies crantées et des courroies crantées (ou courroies toriques).
-Transmission par pignons : nécessitant des roues dentées, pignons et crémaillères.

Roue et son servomoteur

Roue et son servomoteur

Concernant la propulsion

Si votre robot est destiné à être mobile, vous aurez besoin d’éléments de propulsion. Montées sur des axes et fixées grâce à des coupleurs et bagues d’arrêt, les roues à pneus sont les équipements les plus courants. Mais vous pourriez tout aussi bien utiliser des chenilles mécaniques pour un robot tout-terrain, ou encore des hélices pour les plus audacieux !

 

Des kits mécaniques pour la robotique existent dans le commerce. Ils sont pratiques car ils contiennent l’essentiel des éléments, et vous permettent ainsi de tester les différents montages possibles.

Kit robotique

Kit robotique